Les TâCos de Thucydide et de Rameau

Banque de tâches complexes pour l'histoire-géographie-emc et pour les arts. Site animé par L. Fillion et O. Quinet pour l'Histoire géographie emc et N. Olivier pour les arts. Les travaux que vous trouverez ici ont été réalisés par et pour les professeurs. Contacts : oquinet@histgeo-rostand.net / laurentfillion@gmail.com

Une FTN avec Tony Parker

 

Voici une tâche complexe de David Bouchillon sur les FTN en 4eme

 

 

Tony Parker, célèbre basketteur français qui joue en NBA dans l’équipe des Spurs a décidé en 2013 de lancer une ligne de vêtements. Son nom : WAP TWO. Derrière WAP se cache les initiales de William Anthony Parker, le nom complet du basketteur.

Tony Parker veut en faire une marque accessible et classe à la fois et il tient à ce que les prix restent abordables.

 
Après une première année encourageante, Tony Parker a décidé de développer son entreprise et en faire une société internationale de grande ampleur. Pour cela, il a décidé de s’inspirer des grandes entreprises du textile comme H et M.
Assistants chez WAP TWO, Tony Parker vous demande de réaliser une présentation complète de H et M et d’expliquer la stratégie de cette multinationale. Pour vous aider, vous disposez du site internet de H et M notamment les pages « tout savoir sur H et M » ainsi que des documents réunis par le service de presse de WAP TWO.
Si vous trouvez ce travail difficile, vous pouvez demander de l’aide sous la forme de conseils.
Si vous trouvez ce travail trop difficile, vous pouvez demander de l’aide pour la forme de votre travail ou bien le contenu.
Dossier de presse :

Document 1 : les débuts d’H&M
«Le fondateur d’H&M, Erling Perrson, est né en Suède en 1917. C’est au cours d’un voyage aux États-Unis en 1940 que lui vient l’idée de vendre des vêtements pour femmes de qualité mais à de faibles prix. En 1947, Hennés (« pour elle » en suédois) est ouvert à Vâsteras. C’est un succès, au point qu’en 1968, Erling Persson décide de se développer en rachetant le magasin d’équipement de chasse et de pêche Mauritz Widforss, à Stockholm. La marque est renommée Hennés & Mauritz, vite contracté en H&M. C’est à partir de cette date qu’H&M devient une marque de prêt à porter pour femmes et hommes, basée sur le concept de vêtements tendance au plus bas prix possible. Aujourd’hui, c’est Karl-Johann, le petit-fils du fondateur qui est aux commandes de la multinationale suédoise de fastfashion. »

Document 2 : évolution du nombre de grands magasins.

Document 3 : H&M dans le monde.

Document 4 : un secteur hautement concurrentiel.

Document 5 : la galaxie H&M.

Document 6 : une armée de sous-traitants.

«Une fois les modèles dessinés vient la phase de production. Et, là encore, H&M ne fait rien comme Zara. Alors que l’espagnol possède ses propres usines en Galice, près du Portugal, le suédois ne produit rien lui-même : il fait turbiner une armée invisible de 700 sous-traitants à travers le monde. Parmi eux, une majorité de Chinois et d’Indiens (70% de la production); mais aussi des Turcs pour les jeans. Ou des Italiens pour les pièces délicates comme les costumes en super 100. Avantage du système? Une extrême flexibilité. Au lieu de gérer des dizaines de milliers d’ouvriers payés une misère, le groupe se contente de rémunérer une soixantaine d’auditeurs qui inspectent leurs conditions de travail. Une façon de se donner bonne conscience? Pas seulement. Le groupe n’a aucune envie de revivre le scandale de 1997, lorsqu’on l’avait soupçonné d’employer des gamins philippins dans ses ateliers. »

Olivier Bouchara, Capital, «Comment H&M est devenue une cash-machine», avril 2010.

Document 7 : Le secteur de l’habillement au Bangladesh.

«Au Bangladesh, quelque 80% des exportations du pays dépendent du secteur de l’habillement, qui a créé plus de 3,5 millions d’emplois. Arjun, un de ces ouvriers, fabrique plus de 150 tee-shirts par jour, notamment pour H&M. Âgé de 20 ans, il gagne environ 54 euros par mois. Il réclame la création de dortoirs, pour économiser les coûts de transport, et surtout des j ours de congé, pour ne pas être licencié lorsqu’il doit s’absenter quelques jours. Avec sa sœur et ses parents, il vit dans une petite pièce à peine plus grande que le lit, sur lequel tous dorment entassés. La cuisine, un point d’eau partagé avec les autres habitants du bidonville, se trouve à l’extérieur. »

D’après Julien Bouissou, Le Monde, 11 août 2010.

Document 8 : une logistique en flux tendus.«Une fois les articles sortis de l’usine, ils sont aussitôt acheminés par bateaux, puis par camions vers les plates-formes. Pour coller à la dernière microtendance, ils peuvent même être livrés en avion. À l’arrivée en France, tout transite par un entrepôt de 3 500 mètres carrés situé au Bourget, en banlieue parisienne. Grâce à un logiciel développé au siège, le responsable du centre est informé en permanence des besoins dans les 134 magasins de l’Hexagone. « Nous pouvons ainsi gérer les réassorts au plus juste », explique un dirigeant. Mais une chose est de livrer en un temps record, une autre d’écouler la marchandise. Et dans cet art-là aussi, H&M innove à moindre coût. Un saut au magasin parisien du boulevard Haussmann permet de s’en rendre compte. Chaque matin, entre 7 et 9 heures, une nuée de petites mains s’agitent autour des mannequins. Leur titre: « visual merchandiser » ou « visios » comme on dit chez H&M. Leur mission: changer le look des poupées en plastique pour donner l’illusion d’un renouvellement permanent. « La direction nous fournit les grandes lignes, explique Julien, en enfilant un minishort kaki à son mannequin. Mais on fonctionne à l’inspiration. » »

Olivier Bouchara, Capital «Comment H&M est devenue une cash-machine», avril 2010.
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 18/11/2014 par dans Géographie 4e, Quatrième.
%d blogueurs aiment cette page :