Les TâCos de Thucydide et de Rameau

Banque de tâches complexes pour l'histoire-géographie-emc et pour les arts. Site animé par L. Fillion et O. Quinet pour l'Histoire géographie emc et N. Olivier pour les arts. Les travaux que vous trouverez ici ont été réalisés par et pour les professeurs. Contacts : oquinet@histgeo-rostand.net / laurentfillion@gmail.com

Le droit à l’éducation : deux prix nobels de la paix 2014

Cette tâche complexe d’Emilie Kochert peut aisément être adaptée en 5è en combinant EC et géo : égalité et accès à l’éducation

LE COLLEGIEN : LE DROIT A L’EDUCATION

Tu es professeur d’éducation civique et tu dois montrer à tes élèves que le prix Nobel de la paix cette année a encouragé le droit à l’éducation pour tous les enfants, en particulier parce qu’il a été attribué à une Pakistanaise et un Indien.

Tu veux faire ton cours en choisissant le ou les documents adaptés pour chaque partie et rédiger une trace écrite de 3-4 phrases par partie.

  1. L’éducation est un droit
  2. L’Inde et le Pakistan, deux pays qui ne respectent pas le droit à l’éducation pour tous
  3. Parce que tous les enfants ne vont pas à l’école
  4. Parce que les filles vont moins à l’école que les garçons
  • Deux militants pour le droit à l’éducation

Document 1 : biographies des lauréats du prix Nobel de la paix 2014

Malala Yousafzai à 11 ans rédige son Journal d’une écolière pakistanaise, début 2009 sur un blog. Elle dénonce les violences des talibans [des extrémistes religieux] qui incendient les écoles pour filles. Le 12 juillet 2013, à la tribune de l’ONU, Malala Yousafzai parle de l’accès à l’éducation pour les filles. Le 10 octobre 2014, elle reçoit le prix Nobel de la paix pour son action en faveur de l’éducation des filles au Pakistan et dans le monde.

Kailash Satyarthi est un militant indien du droit des enfants et du droit à l’éducation, Il est avocat du droit des enfants. Il est aussi à la tête de la Global March Against Child Labor, « Marche mondiale contre le travail des enfants ». Le 10 octobre 2014, il reçoit le prix Nobel de la paix pour son œuvre contre le travail des enfants et leur accès à l’éducation.

Document 2 : extrait de la Convention internationale des droits de l’enfant

Texte de l’article 28

  1. Les États parties reconnaissent le droit de l’enfant à l’éducation, et en particulier, en vue d’assurer l’exercice de ce droit progressivement et sur la base de l’égalité des chances :

a) Ils rendent l’enseignement primaire obligatoire et gratuit pour tous ;

b) Ils encouragent l’organisation de différentes formes d’enseignement secondaire, tant général que professionnel, les rendent ouvertes et accessibles à tout enfant, et prennent des mesures appropriées telles que l’instauration de la gratuité de l’enseignement et l’offre d’une aide financière en cas de besoin ;

Document 3 : Les enfants au travail d’après le site travaildesenfants.org

Ils seraient entre 44 et 110 millions d’enfants au travail sur le continent asiatique. Le chiffre sur lequel s’entendent aujourd’hui les ONG est de 60 millions. Ces chiffres ne prennent pas en compte la situation de la Chine. Au Pakistan, en Inde ou au Népal, des parents qui ne peuvent subvenir à leurs besoins, vendent leurs enfants à des fabricants de tapis. Certains, âgés à peine de 4 ans, tissent la laine accroupis pendant des heures. (…) D’autres enfants travaillent dans des briqueteries, dans des industries du jouet, du feu d’artifice et dans de nombreux ateliers, tels ceux qui fabriquent des bijoux. Ils travaillent également dans des ateliers de taille et polissage de diamants et de pierres précieuses. Ce travail spécialement minutieux, est extrêmement pénible pour les enfants. Mais ils sont aussi : chiffonniers, mendiants, conducteurs de vélos-taxis, livreurs ou domestiques occasionnels. En Inde, on trouve les petits cireurs de chaussures, les vendeurs de bouteilles d’eau ou de verres de thé. (…)

Document 4 : les filles et l’école au Rajasthan, dans le nord de l’Inde

Au Rajasthan, dans le nord de l’Inde, les filles travaillent pendant que les garçons sont en classe. Elles vont chercher de l’eau, soignent les bêtes,
assurent les corvées ménagères, s’occupent des petits frères et petites sœurs. Pas le temps d’aller à l’école. De plus, les parents rechignent à voir leurs filles s’instruire. Alors les plus courageuses vont à l’école du soir. De 17 à 21 heures, elles deviennent des écolières, redeviennent des  enfants. Dans une classe dépourvue de tables et de chaises, chacune s’installe avec son ardoise et sa craie (…). Un jour, elles auront un métier
(…).
D’après Sur le chemin de l’école, Milan, 2004

Document 5 : planisphère présentant les inégalités d’accès à l’éducation entre garçons et filles

6EC1-2 TaCo

Coups de pouce :

 

Pour le I) Utilise le document 2 que tu cites puis commente

Pour le II) A) utilise le document 3

Pour le II) B utilise d’abord le document 5 puis précise le sujet à l’aide du document 4

Pour le III) utilise le document 1 en présentant les points communs de leur action puis leurs différences (tu peux t’aider d’un tableau comme celui-ci-dessous)

Points communs Différences
 
Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 11/11/2014 par dans EMC 6e, Sixième, et est taguée , , .
%d blogueurs aiment cette page :