Les TâCos de Thucydide et de Rameau

Banque de tâches complexes pour l'histoire-géographie-emc et pour les arts. Site animé par L. Fillion et O. Quinet pour l'Histoire géographie emc et N. Olivier pour les arts. Les travaux que vous trouverez ici ont été réalisés par et pour les professeurs. Contacts : oquinet@histgeo-rostand.net / laurentfillion@gmail.com

Capacités pour les Tâches complexes

Je fais régulièrement référence aux capacités que j’utilise avec les élèves. Voici les fiches capacités que les élèves ont à leur disposition.

Fichier téléchargeable : https://dl.dropbox.com/u/41226133/liste%20de%209%20comp%C3%A9tences.docx

 

N°1 Décrire, Caractériser

DECRIRE C’est dire ce que je vois ; observer puis exprimer ce que j’ai observé le plus clairement possible.
CARACTERISER C’est donner les caractères d’un fait, d’un objet, d’une image.

Compétences d’histoire géographie du collège de Montpon Ménéstérol.  Cette liste est complétée sur SaCoche par une liste des thèmes du programme.

Pour valider le LPC, nous répondons à cette question : l’élève maitrise-t-il les compétences et les connaissances en HGEC. Et on se réfère au Sacoche pour y répondre.

 

 

En fin de 5ème je sais :

–       Observer, dire ce que je vois. J’ai un camarade aveugle et je sais lui dire ce que je vois pour qu’il se représente l’image ;

–       présenter une œuvre un document. Je sais savoir indiquer la nature de l’œuvre. Ensuite je sais indiquer qui a réalisé ce document, son titre, quand, le lieu de conservation, les dimensions… Je sais situer l’œuvre en utilisant les repères historiques et géographiques que je connais (contexte) ;

–       caractériser une œuvre, un fait : en donner les principaux caractères en allant du plus général aux détails. Pour une œuvre je sais indiquer comment s’organise le document que je décris (plan, organisation…), je précise les formes, les matériaux, les couleurs, les personnages… Pour cela, je sais utiliser le vocabulaire de la description précis.

 

En fin de 3ème je sais :

–       passer du visible (le document)  à l’invisible (l’analyse et l’explication) ;

–       être capable de mener à bien la description et l’analyse de l’œuvre, du paysage ;

–       placer l’œuvre dans son contexte historique et géographique et utilisant mes connaissances, des repères et le cours ;

–       à partir des éléments que j’ai décrits,  poser des questions (hypothèses) pour interpréter et expliquer l’intérêt, le sens de l’œuvre.

 

N°2 Lire et pratiquer différents langages

Définition

Le document est le principal support que l’on utilise en histoire géographie et éducation civique. Lire et pratiquer différents langages c’est savoir utiliser tous les types de documents (cartes, textes, graphiques, musiques, films, photos….) et être capable d’en retirer des informations.

 

En fin de 5ème je sais :

–       présenter un document (titre (donné par l’auteur et non le manuel), nature, date, auteur, lieu de conservation, dimensions) ;

–       lire et utiliser tous les types de documents ;

–       donner l’idée principale du document ;

–       sélectionner et utiliser des informations pour répondre à une question ;

–       relier un document à ce que je sais, à un repère par exemple ;

–       prélever quelques idées.

 

En fin de 3ème je sais :

–       prélever, classer des informations de plusieurs documents ;

–       porter un regard critique sur un document à l’aide de mes connaissances ;

–       croiser différents documents, indiquer les différences, les oppositions, les complémentarités ;

–       transformer un document en un autre utilisant un autre langage que le document d’origine ex décrire un tableau, faire un croquis à partir d’une photo…

 

 

 

 

 

 

N° 3 Raconter

Définition

C’est communiquer une histoire de façon ordonnée, en respectant la chronologie et en expliquant les faits. Pour cela il faut utiliser un vocabulaire précis.

 

En fin de 5ème je sais :

–       situer et localiser le sujet (le placer dans son contexte) ;

–       utiliser des connaissances et un vocabulaire précis ;

–       décrire l’événement ;

–       utiliser  quelques causes et conséquences vue en classe ;

–       respecter un ordre chronologique ;

–       nommer les acteurs, leurs fonctions, leurs rôles…

En fin de 3ème je sais :

–       distinguer les faits les plus importants ;

–       trouver et utiliser les causes et les conséquences ;

–       rédiger un récit de manière autonome ;

–       expliquer l’importance de l’événement dans la période (notion de rupture et de continuité).

 

Introduction : annoncer le sujet, le situer et le localiser (donner le contexte), et donner le plan.

Conclusion : placer l’événement dans sa perspective historique : c’est-à-dire préciser pourquoi cet événement est important.

 

Le plan permet d’organiser les idées, il doit être cohérent : Exemple de plan :

Ière partie : description de l’événement, récit des faits, des acteurs….

IIème partie explication indiquer les causes, les conséquences.

 

Autre exemple :

Ière partie : Les causes de l’événement

IIème partie : Description

IIIème partie : Les conséquences.

 

N° 4 Oral

 

En fin de 5ème je sais :

–       prendre la parole en respectant la parole des autres et en levant le doigt ;

–       répondre à une question orale en faisant une phrase ;

–       parler en m’adressant à la classe ;

–       faire un petit exposé en parlant clairement.

 

En fin de 3ème je sais :

–       exposer mes idées clairement et argumenter à l’oral ;

–       faire et participer à un débat en respectant les règles ;

–       réaliser un exposé de façon autonome ;

–       exposer des idées sans note.

 

N° 5 Localiser situer

Définition

Localiser : c’est placer un lieu dans un endroit précis et  donner la date d’un événement.

Situer : replacer cet événement, cet endroit dans son contexte. C’est-à-dire les éléments (historique, sociaux, géographique…) qui permettent de comprendre l’évènement.

En fin de 5ème je sais :

–      utiliser les 3QOCP. (qui, quand, quoi, où, comment, pourquoi) ;

–      lire et placer un événement sur une frise chronologique, un lieu sur une carte ;

–      utiliser les points cardinaux ;

–      reconnaitre les continents et les océans à différentes échelles ;

–      lire une carte ;

–      utiliser la classification avec les chiffres romains ;

–      situer les repères dans les grandes périodes de l’histoire.

En fin de 3ème je sais :

–      maîtriser les repères du collège ;

–      situer un événement, un lieu dans son contexte de manière autonome ;

–      maitriser les notions de rupture et de continuité : 1917 rupture : fin du tsarisme en Russie, début du communisme. C’est aussi une continuité : On passe d’une dictature à une autre dictature, celle du Tsar au pouvoir personnel de Lénine ;

–      utiliser un changement d’échelle de manière autonome.

 

N°6 Porter un regard critique et exercer son jugement.

Définition

C’est se poser des questions, et ne pas croire que tout ce qui est écrit ou dit est la vérité absolue.

 

C’est remettre en cause les documents et garder à l’esprit qu’un auteur donne son point de vue.  Exemple un auteur arabe sera très critique sur les croisades, alors qu’un auteur chrétien de la même époque sera pour les croisades. Il est donc important de placer le document dans son époque, et par rapport à son auteur.

 

En fin de 5ème je sais :

–      distinguer la date de l’événement et la date du document ;

–      présenter un document ;

–      donner un titre ;

–      trier, classer des informations prélevées dans des documents ;

–      mettre en relation une idée du document avec des connaissances.

En fin de 3ème je sais :

–      utiliser ses connaissances pour comprendre un document ;

–      placer un document dans son contexte ;

–      critiquer et de justifier un titre ;

–      établir un lien avec l’actualité ;

–      argumenter de façon autonome ;

–      m’interroger, émettre des hypothèses et les valider par une recherche.

 

N° 7 Réaliser un croquis

Définition

Le croquis est une simplification de la réalité. En géographie, le croquis permet de visualiser les grands ensembles et des éléments d’explications.

Prérequis : avoir son matériel. (Crayons de couleurs, crayon à papier, stylo de couleurs, gomme, surligneur…)

Tout croquis doit comporter :

–  un titre : placé en tête de carte, souligné, court ;

– une légende organisée ;

– des figurés (symboles) conformes au langage cartographique ;

– une échelle graphique  ou numérique ;

– l’orientation : nord ou rose des vents ;

– les noms de lieux importants écrits horizontalement.

Il doit également être soigné avec un cadre pour fixer les limites.

Pour un croquis de paysage

  • Je dois commencer par observer le paysage et trouver les différents ensembles (plans)  de l’image.
  • Utiliser ou tracer les contours de chaque ensemble.
  • Choisir une couleur pour chaque ensemble qui soit logique, la plus proche de la réalité.
  • Reprendre ces couleurs dans la légende.
  • Donner un titre et placer les noms importants.

 

Comment je fais ?

En fin de 5ème je sais :

–      trouver les plans d’un paysage ;

–      réaliser un croquis en suivant les consignes ;

–      compléter une carte en respectant les consignes de cartographie ;

–      donner quelques explications sur l’organisation de l’espace observé.

En fin de 3ème je sais :

–      sélectionner des informations, les classer et les hiérarchiser pour réaliser le croquis ;

–      choisir des figurés logiques en relation avec les informations trouvées ;

–      faire un croquis de paysage en autonomie ;

–      lire et utiliser un croquis de territoire ;

–      expliquer l’organisation d’un territoire en utilisant des croquis et des cartes de différentes échelles ;

 

 

 

 

N° 8 Expliquer

Définition

Faire comprendre, donner les raisons, les causes, les motivations, les conséquences d’un événement, d’un fait, d’une action.

 

Comment je fais ?

En fin de 5ème je sais :

–      justifier et de développer ma réponse à une question. Exemple : César est-il victorieux en Gaule ? Oui car il a définitivement battu les Gaulois à Alésia en 52 av. J.C. ;.  Justifier, c’est donner un exemple, une connaissance qui prouve ce que vous dites. Êtes-vous un bon élève. Justifiez votre réponse. Oui, je suis un bon élève car j’ai 20/20 à tous mes contrôles ;

–      dire ce qui s’est passé avant : c’est ce que l’on appelle les causes. Expliquer pourquoi la première croisade a eu lieu. Elle a eu lieu parce que le tombeau du Christ à Jérusalem est menacé par les musulmans ;

–      trouver et donner une ou deux conséquences d’un événement. Exemple expliquez les conséquences de la première croisade. Les chrétiens reprennent Jérusalem et fondent quatre États Latins en Orient ;

–      fournir une explication (écrite ou orale)  en utilisant des idées, des exemples donnés par le professeur ;

–      trouver des différences et des ressemblances entre deux paysages, deux pays, deux situations géographiques.

 

En fin de 3ème je sais :

–       rédiger un récit présentant les causes d’un événement, d’un fait Exemple Expliquez l’arrivée d’Hitler au pouvoir. Expliquez le réseau de transport Européen ;

–       restituer (écrit et oral)  les conséquences d’un fait, d’un événement ;

–      réfléchir, observer, me poser des questions (émettre des hypothèses) et  répondre à mes questions. (Vérifier mes hypothèses) à partir de différents documents ou différentes échelles. Exemple en géographie : expliquez l’implantation d’Eurodisney à Marne la Vallée.  Les raisons : une possibilité d’acheter une grande superficie en étant aidé par les collectivités locales (échelle locale), proche d’un vaste réseau de transports (échelle nationale), et proche de la mégalopole européenne (échelle internationale) ;

–       comparer des situations et des faits pour trouver des différences et des ressemblances et proposer des explications.

–       mener une explication de manière autonome.

 

N° 9 Autonomie et travail

Dans cette compétence, on évalue ton attitude en classe et ton investissement dans ton travail. Au-delà de tes difficultés nous te demandons de faire un travail de qualité, de développer des capacités d’autonomie, de respect de l’autre et d’apprendre à travailler en groupe.

 

Comment je fais ?

À la fin du collège je sais :

–      m’organiser dans mon travail ;

–      respecter les consignes et le travail demandé ;

–      m’autoévaluer et décrire les compétences que je maîtrise ;

–      être autonome dans mon travail ;

–      m’intégrer et coopérer à un projet collectif ;

–      faire un travail de qualité ;

–      m’investir dans mon travail et ma scolarité ;

–      avoir un comportement responsable ;

–      mener des recherches pour faire le travail demandé (manuel, internet, encyclopédie, CDI, …).

 

 

 

 

 

Publicités

Un commentaire sur “Capacités pour les Tâches complexes

  1. Pingback: Histoire des arts, une Tâche Complexe. | Les TaCos de Thucydide

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 15/01/2013 par dans Non classés.
%d blogueurs aiment cette page :